Benoit ISENI Hypnothérapeute, Préparateur Mental, Coach en développement Personnel et en Entreprise

LA PREPARATION MENTALE DU SPORTIF.

L’arme absolue du sportif .

À l’heure où le souhait de tous est d’améliorer ses performances physiques, techniques et tactiques pour dominer, de nouvelles méthodes fleurissent (alimentation, musculation…).

Ces choix ont une influence certaine sur tous les sportifs, alors comment un sportif peut se démarquer de ses concurrents ?

La grille de performance sportive est composée de 3 piliers :

L’aspect physique : la force, la puissance, l’endurance et la vitesse.
L’aspect technique : il regroupe les fondamentaux individuels spécifiques à la discipline, souvent équivalent avec des sportifs d’une même catégorie.
L’aspect mental : 
C’est sur ce dernier pilier, le mental, que le sportif admet souvent un déficit alors que c’est ce pilier qui est susceptible de faire la différence et qui permet d’atteindre des situations de réussite impressionnantes. .Une arme à travailler, totalement personnalisable.

Les objectifs d’une préparation mentale :

  • Travailler pour s’améliorer mentalement pour permettre l’optimisation des performances.
  • Définir, valider et atteindre les objectifs : Il n’y a pas de réussite sans progrès, pas de progrès sans confiance. Il n’y a pas d’objectif sans chemin.
  • Apprendre à gérer ses émotions : évacuer le stress et prendre du plaisir dans la pratique sportive.
    Ces blocages mentaux, ces barrières, plus ou moins conscientes que le sportif s’impose pour des raisons personnelles de représentation mentale, ne lui donne pas accès à toutes ses ressources… PHYSIQUES !

Le danger est là, ne pas exploiter pleinement le potentiel sur un pilier fondamental de la performance sportive.

La préparation mentale à l’approche d’une compétition est l’occasion de valoriser les compétences du sportif, de se concentrer sur ce qu’il sait faire en premier lieu, de le mettre tout simplement dans un bon état mental, toujours en insistant sur ce qu’il sait très bien faire, bonifier ses atouts afin de tirer vers le haut ses points encore perfectibles.

Elle permet de développer :

1. Une motivation intrinsèque : sans elle aucune prouesse sportive n’est possible.

2. La volonté de la gagne : qualité intiment liée au potentiel physique et énergétique ainsi qu’aux valeurs.

3. L’esprit de combat : capacité à orienter ses intentions d’actions vers l’offensive avec énergie et volonté de vaincre.

4. L’endurance mentale .

5. La constance : maintien de la stratégie sportive sur le long terme.

6. La confiance et le Leadership: capacité à développer une assurance rendant capable de maîtriser des situations de très haut niveau.

7. La sérénité : conserver le contrôle émotionnel pour conserver ou développer une vision offensive de l’action.

8. La réactivité positive à l’échec : cela doit constituer une source d’évolution dans le processus de réussite.

9. La motivation au travers de ses fragilités et instabilités .

10. Le dépassement de soi : « le sens de la gagne » qui trouve souvent sa source dans un contexte, familial, personnel ou social, volonté à dépasser les limites et comportements admis depuis toujours dans sa discipline.

11. Le savoir souffrir, l’Engagement total : accepter des charges de travail excessive, la valeur travail (engagement, acceptation, répétitions dans le temps).

12. Une éthique : respect des règles, de l’environnement, des arbitres, etc.

13. Le plaisir : la recherche du plaisir est un moteur fondamental de réussite. Un joueur de football réussissant une passe se sent heureux et tout de suite plus fort. Pour un gymnaste, un geste technique réussi suffit à procurer une forte satisfaction.
14. La cohésion d’équipe & l’esprit d’équipe (Addition des talents).

15. La performance du sportif en compétition.

16. La concentration du sportif.

Elle permet de gérer :

1. Les périodes difficiles : clairvoyance sur la durée et l’acceptation des échecs.

2. Les conflits perturbant la performance.

3. Les égos.

4. Le stress, les émotions.

5. La préparation avant et pendant la compétition .

6. Les parasitages (L’environnement du sportif, amis, famille etc).

7. L’intégration d’une nouvelle personne au sein de l’équipe .

8. L’équipe et la dynamisme de groupe.

9. Le retour suite à blessure.

L’axe mental d’un sportif doit être celui d’un guerrier en réussite allant au combat. Un stratège motivé, combatif et persévérant, maître de ses émotions, sur de sa force physique et de sa technicité.

Développé à l’extrême, l’axe mental permet d’économiser l’énergie psychique et physique en la focalisant sur les éléments qui facilitent l’action dans la compétition.

Cette valeur est le moteur principal de la performance.